LIDAR

 

     L’oppidum de Gergovie a fait l’objet, au printemps 2016, d’un nouveau programme de recherches LIDAR (Light Detection and Ranging), qui procède à une couverture aérienne photographique réalisée grâce à une télémétrie Laser emportée à bord d'un avion, à des altitudes ne dépassant pas les 2000 pieds. Ce procédé, mis au point tout d’abord pour des études forestières, permet de mettre en valeur toutes les structures invisibles du ciel en raison du couvert forestier avec une résolution de l’ordre du mètre.

Ce relevé effectué par le CRAIG (Centre régional auvergnat d'information géographique) et dont l'atlas complet a été remis, par le président de l'université Clermont-Auvergne, au président du conseil départemental le 30 octobre 2017, sera disponible pour le grand public dans deux ans.

Ce travail, qui couvre un secteur de 60 Km2 englobant Gondole et Gergovie, fournira un outil précieux pour les archéologues et notamment pour les recherches sur l'oppidum gaulois.

Gergovie

Oppidum de Gergovie. Image :  CRAIG, site internet du conseil départemental du Puy-deDôme (63) - 2017 

Courbes de niveau, DAO : P. Jud (Image de fond, LIDAR : GRAIG - DAO : JP.Brun)

LIDAR : GRAIG 

LIDAR : GRAIG 

 En 2014, un précédent programme de recherches LIDAR avait été entrepris, mais avec une résolution moins précise.  

PROSPECTIONS THERMIQUES

      Un programme de prospections thermiques par drone a été lancé fin 2015, afin d’évaluer les capacités de détections, par cette méthode, de structures enfouies. Plusieurs secteurs ont ainsi été sondés : la zone du sanctuaire,  la villa « Aucler », le centre du plateau, le quartier artisanal et la porte sud. 

Centre du plateau :

006691320.jpg
Gergovie. Les fortifications de l'oppidum de Gergovie.png
Gergovie
  • Facebook Social Icon
Gergovie- oppidum de Gergovie- plateau de Gergovie- Archéologie
Gergovie

GERGOVIE

un site, des hommes

Le livre

D. Leguet et D. Tourlonias

Réédition actualisée      12€