LA VILLA AUCLER

 

       La fouille ouverte dans les années 1930 par le  comité Pro Gergovia, précise le plan et l'évolution d'un ensemble de bâtiments d'habitation découvert et partiellement dégagé par Claude Aucler en 1861. L'édifice est limité côté ouest par un mur de façade, suivi par Aucler sur 40 m, situé dans le même alignement que la limite ouest du péribole du sanctuaire, le long d'une rue nord-sud. Toutes les maçonneries de l'édifice sont liées au mortier de chaux.

 

A l'intérieur une des pièces, très grande (10,30 m x 9,30 m), était pavée d'une mosaïque faite de tesselles blanches avec un filet noir en bordure. Cette pièce était aussi décorée d'enduits peints colorés. 

Plan partiel de la villa d'après Claude AUCLER  

Infographie X.Lauer                              

Un drain en tuiles avait été installé après coup à travers cette pièce. Il devait drainer l'eau d'une cour intérieure vers un puits perdu situé à l'ouest de la façade, dont le comblement a livré un abondant mobilier augustéen (sigillée italique, fibules, céramiques, petits objets...). 

 

Huit monnaies de la même période furent également découvertes.

 

On suppose que les propriétaires de cette villa gallo-romaine étaient de souche aristocratique.

 

 

CAG 63/2 1994

Le puits perdu à l'ouest de la façade

Drain en tuiles

Murs et sols de la villa Aucler