LE CHEMIN DE LA CROIX

         Le "chemin de la Croix" tire son nom de la présence d'une ancienne croix à mi-parcours, aujourd'hui disparue. De direction sud-nord, il peut-être suivi jusqu'à l'autre bout du plateau. Un témoignage d'un ancien, en 1856, signalait l'existence, près de la croix, d'un "emplacement de la grandeur de 10 oeuvres (environ 4000 m2) pavé en larges dalles comme l'étaient les anciennes voies".

Les vestiges de cette ancienne croix ont été recueillis par Fernand Chirent dans les années 50. Dans un texte et sur un plan, il décrit précisement son emplacement :

 

"elle était située au centre du plateau de Gergovia, en bordure du chemin de la Croix, près et au nord d'une cabane en pierres sèches, construite vers 1900 par Henri Bernard sur la parcelle 908, section A de la plaine de Gergovia"

 

La cabane en bordure du chemin est encore visible de nos jours. Les vestiges de la croix et notamment son socle sont conservés dans les locaux de l'association du site de Gergovie. Récemment l'étude de ce socle a montré qu'il s'agissait d'un réemploi de l'époque gallo-romaine : un cippe funéraire (receptacle en pierre creusé pour acceuillir l'urne qui contenait les cendres du défunt).

La croix du chemin de la croix - 3d X. Lauer

Plan F. Chirent 1991

Aujourd'hui on suppose que dans le secteur de cette croix a pu se trouver le carrefour entre les deux voies qui passent par la porte ouest et la porte sud recemment découverte.

En 2015 les recherches ont repris près du centre plateau.

 

Le dallage partiellement visible au milieu du parcours du Chemin de la Croix a été entièrement dégagé.

 

Ce secteur se trouve à 200 m du chantier de la "porte sud" et dans le voisinage de la fouille " des fosses" effectuée dans les années 80.

 

Le dallage se présente sous la forme d'une bande continue large de 11 à 12m, traversant le chemin.

Sur les côtés , le dallage disparaît sous les murs en pierres sèches. Les dalles sont plus ou moins jointives et forment une surface assez plane.

 

Certaines dalles ont été déplacées par les racines des arbres et d'autres ont été remplacées par un entassement de cailloux plus petits. 

 

Dans le secteur de ce "tronçon" de nombreuses dalles  sont visibles dans les parcelles et dans les murets qui formes ces parcelles.

Photos VDH

Ce dallage a donné naissance à plusieurs hypothèses : voie pavée est-ouest traversant le chemin, place, etc.

(P. JUD - Rapport de fouille 2015 -)

Les fouilles de 2017 ont montré que le dallage du chemin de la croix est l'extrémité Est du dallage DA49 qui forme avec les dallages DA40 et DA41 l'ensemble dit de la "place centrale".

(photos ci-dessous)

 

chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix
chemin de la croix

Mise en relation des dallages du chemin et de la place. Photos X. Lauer

Lien vers le site internet de VIA COMPOSTELA

Photo ASG

Chemin de Saint - Jacques - de - Compostelle

Via Arverna

Balise de chemin - cliquez

Le Chemin de la Croix est sur l'itinéraire de la première étape de la Via Arverna qui mène à Compostelle. Le périple débute place de la victoire à Clermont - Ferrand pour rejoindre le plateau de Gergovie.

La Via Arverna, voie encore peu empruntée, figure parmi les plus beaux parcours du Massif central.

 

Son tracé sauvage traverse la Basse-Auvergne et ses églises romanes. Elle sillonne ensuite la Haute-Auvergne, avec un passage panoramique dans les monts du Cantal à 1700m d’altitude.

 

Pour finir, le chemin mène à la cité sacrée de Rocamadour avant de rejoindre la « Via Podiensis » à Cahors.