LA SOURCE REIGNAT

    Située sur le chemin qui mène à la porte principale de l’oppidum, en contre-bas du quartier artisanal et des forges, le secteur de la source Reignat a livré un abondant mobilier archéologique : amphores, céramiques, dolia, monnaies, tegulae, vase, sigillées…

En 1909 des travaux de recherches aux abords du captage de la source ont amené la découverte d’un  aqueduc romain en brique.

 

Dans les années 80, la coupe d’un talus au-dessous des sources a permit la découverte de céramiques et de monnaies arvernes des types VERCA, EPAD et ADCANAUNOS.

 

En 2004, lors d’un sondage, un vase presque intacte et une brique en quart de rond utilisée pour l’édification des colonnes, ont été exhumés parmi un mobilier gallo-romain omniprésent. Faut-il imaginer un bâtiment monumental dans le voisinage de la source ? Des dépôts dans les bassins de la fontaine ?

 

Aujourd’hui la source Reignat alimente en eau la fontaine du village de Gergovie.

Le captage de la source Reignat

et son bac quelques mètres en

dessous.

Céramiques sigillées                                                                                                                     Un aqueduc romain en brique

Monnaie Verca                                     Monnaie Epad                                     Monnaie  Adcanaunos                   As de Nîmes                         (Arverne)                                               (Arverne)                                             (Arverne)                                        (Romaine)